Comment contacter votre patron avant de démissionner d’un emploi

Emploi - Formation - Carrière

Le début d’une nouvelle carrière implique forcément la fin d’une autre. La façon dont vous allez démissionner influe donc beaucoup sur le début de votre nouvelle carrière. Pourrez-vous vous lancer l’esprit tranquille ou serez-vous en conflit avec votre ancien employeur ?

Lorsqu’il s’agit de démissionner, la plupart des gens se demandent s’ils doivent contacter leur patron avant de soumettre leur démission. La réponse est oui, vous devez d’abord contacter votre patron.

Cela garantit que la communication n’est pas unilatérale et que l’entreprise connaît à l’avance le processus de démission.

Il est très important de s’assurer que les deux parties sont au courant du processus de démission et qu’il n’y a pas de malentendus entre elles.

En le contactant par avance, vous lui laissez le temps de prendre des mesures pour organiser votre départ. Vous aurez aussi l’occasion de voir avec lui pour peut-être quitter votre poste dans le cadre d’une rupture conventionnelle qui sera plus intéressante qu’une démission.

Contacter son patron

Pour contacter son patron à propos de votre démission, il va falloir avoir un peu de tact. Commencez par voir les choses de son point de vue. Qu’implique votre démission ? Va-t-elle empêcher l’entreprise de fonctionner correctement ?

Si c’est le cas, alors vous devez prévoir assez de temps avant de démissionner pour que votre employeur ait le temps de trouver un remplaçant. Ce n’est pas une obligation, mais c’est essentiel si vous souhaitez rester en bons termes avec lui. Si votre départ n’est pas pressé, dites-le lui et demandez-lui combien de temps il lui faut pour vous trouver un remplaçant.

Avant de contacter votre patron, vous pouvez aussi consulter un avocat spécialisé en droit du travail. Sur son site, maître Masson explique en effet que l’un des rôles de l’avocat en droit du travail est d’accompagner le processus de démission afin qu’il se passe au mieux. Un avocat pourra vous apporter de précieux conseils, comme par exemple d’essayer de quitter votre emploi via une rupture conventionnelle plutôt que par démission.

La lettre de démission

Une fois la discussion informelle avec votre patron derrière vous, il vous faudra lui remettre une lettre de démission officielle. Voici les étapes à suivre avant de soumettre ce document.

Créez une lettre de démission formelle – C’est l’étape la plus cruciale et la plus sensible et doit être prise en charge avec la plus haute importance. Assurez-vous de mentionner clairement votre dernier jour de travail et les autres dates pertinentes. Gardez-le court et net.

Signez la lettre – La signature est une étape importante car elle garantit que vous êtes à la hauteur de ce que vous avez écrit dans votre lettre. Cela montre également votre sens des responsabilités envers les politiques et les procédures de l’entreprise.

Soumettez la lettre – Après l’avoir signée, soumettez-la à votre superviseur ou au service des ressources humaines. Assurez-vous de conserver une copie pour vous-même pour référence future.

Voici une liste des informations obligatoires qui devraient être incluses dans la lettre de démission :

  • La date de la démission.
  • Le motif de la démission.
  • Le délai de préavis accordé à l’entreprise.
  • La signature du travailleur.
  • Une ligne de clôture formelle telle que « Cordialement »

Conclusion

S’il n’est pas obligatoire de discuter avec votre patron avant de soumettre votre lettre de démission, cette pratique est recommandée. En effet, ceci vous permet de quitter votre emploi dans de meilleures conditions tout en aidant votre patron à mieux gérer la transition.

Avec un départ de votre ancien poste qui se déroule bien, vous serez en forme pour aborder votre reconversion professionnelle avec énergie !