Que sont les compétences en management et comment les mentionner dans le CV

Emploi - Formation - Carrière

Si vous pensiez que seuls les membres de l’élite aux postes de direction les plus élevés ont besoin de compétences en matière de gestion, vous devriez peut-être y réfléchir à nouveau. Les compétences de gestion, d’une manière ou d’une autre, sont vitales pour toutes sortes d’employés, dans tous les domaines et à tous les postes. Nous discuterons de l’importance des compétences de gestion et de bien d’autres choses encore dans ce blog. Continuez à lire !

Que sont les compétences en matière de gestion ?

C’est simple,

Toute aptitude qui vous aide à accomplir une tâche ou à traiter efficacement avec les gens est une compétence de gestion.

Il est faux de croire que seules certaines compétences de gestion sont “souhaitables”. Il est peut-être vrai que le leadership et la capacité d’organisation sont des compétences de gestion essentielles, mais il en va de même pour la communication efficace, la création de réseaux et le travail d’équipe. Il faut donc garder à l’esprit que chaque compétence a sa propre importance, et que c’est la bonne combinaison de ces compétences que les autorités de recrutement recherchent lorsqu’elles présélectionnent des candidats.

Voyons maintenant quelles sont ces compétences en matière de gestion.

Types de compétences de gestion

Le nombre de compétences de gestion qui peuvent être mobilisées n’a pas de limite. Cependant, une large classification des compétences de gestion comprend :

  • les compétences techniques
  • Compétences conceptuelles
  • Compétences en matière de gestion des ressources humaines

Une combinaison efficace de ces trois grandes compétences est essentielle chez un manager recherché. Voici quelques compétences spécifiques qui entrent dans ces grandes catégories :

1. Réflexion stratégique

La survie et la croissance d’une organisation sont basées sur la création et la mise en œuvre de stratégies commerciales solides et efficaces. Naturellement, être capable de penser stratégiquement et d’aligner l’objectif de l’équipe sur les objectifs de l’organisation est une qualité essentielle attendue chez un manager.

Penser de manière stratégique signifie considérer le scénario actuel et planifier l’avenir en conséquence.

Pour ce faire, il faut naturellement être techniquement très pointu et disposer d’une intelligence économique permettant d’anticiper tout type de problème ou de menace qui pourrait survenir. L’innovation joue également un rôle clé. Être capable d’avoir une vue d’ensemble et de trouver de nouvelles façons de promouvoir la croissance future est une chose qui vient naturellement à un brillant penseur stratégique.

2. Formation d’équipes et délégation

Dans une organisation, il n’y a pas de place pour le travail en solo. Les équipes sont la force vitale qui sous-tend le fonctionnement d’une entreprise et c’est au chef d’équipe qu’il incombe de veiller à l’efficacité de l’équipe. La constitution d’une équipe est intimement liée à la délégation des tâches et comporte de multiples aspects, dont

  • Sélection de candidats ayant des compétences complémentaires.
  • Attribution de rôles clés aux membres clés et formation des autres membres pour qu’ils apportent leur soutien.
  • Une chaîne de commandement en cas d’absence d’un chef d’équipe ou d’un membre clé.
  • Répartition des tâches en tenant compte des forces et des faiblesses de chaque membre de l’équipe.
  • Délégation d’une charge de travail optimale à chaque membre, ni trop ni trop peu.
  • Tenir tous les membres informés et les former régulièrement.
  • Rapports réguliers et retour d’information de la part de tous les membres sur l’avancement des travaux.
  • Maintenir un environnement progressiste et gagnant-gagnant au sein de l’équipe.

3. Leadership

Là où il y a une équipe, il y a un chef. Pour faire fonctionner une organisation, il est nécessaire de disposer d’équipes fortes qui travaillent efficacement. Pour cela, les employeurs sont toujours à la recherche de dirigeants capables de coordonner et de prendre en charge les différentes équipes.

Toutefois, le leadership ne s’apprend pas uniquement dans les livres. C’est une aptitude qui distingue une personne du troupeau.

Le leadership consiste à établir un rapport avec l’équipe. Un leader est capable d’identifier les compétences clés des membres de son équipe et de s’assurer que le meilleur résultat possible est fourni. Suivre les problèmes et les difficultés des membres de l’équipe, fournir une assistance en temps utile, suggérer des améliorations dans la coordination et le fonctionnement de l’équipe et, surtout, maintenir l’esprit d’équipe font partie du rôle d’un leader.

4. Motivation

Rassembler des personnes aux compétences diverses n’est pas une tâche facile. Il faut les convaincre de travailler à un objectif commun. Lorsque les choses se compliquent sous la forme de délais ou d’une charge de travail accrue, les performances de l’équipe ont tendance à diminuer. Dans ce cas, la motivation permet de renforcer l’esprit d’équipe.

Une motivation efficace consiste à stimuler l’équipe par divers moyens afin qu’elle travaille comme une seule et même équipe avec un objectif commun. Le désir d’argent, la reconnaissance, le succès et la promotion sont parmi les meilleurs facteurs de motivation. Il incombe au responsable de l’équipe d’identifier le meilleur facteur qui peut stimuler les performances de l’équipe.

5. Dépannage et prise de décision

Les problèmes ne s’accompagnent pas d’un avertissement, et dans une organisation complexe, ils ne manquent pas. Un manager efficace doit faire preuve de rapidité d’esprit et de souplesse pour apporter des solutions précises aux problèmes qui peuvent survenir sans avertissement.

La résolution des problèmes est une compétence qui se développe grâce à l’expérience et à une observation attentive. En outre, le manager doit également être informé de l’historique des problèmes probables et des moyens connus pour les résoudre dans le secteur.

Dans le même ordre d’idées, pour que le flux de travail ne s’arrête pas en raison d’un événement imprévu, le responsable doit être suffisamment vif pour réfléchir et prendre des décisions rapides. La capacité à prendre des décisions rapides est le fruit d’une connaissance approfondie, d’un leadership et d’une attitude progressiste. Si le dirigeant est capable de résoudre les problèmes et de prendre des décisions efficaces, la progression de son équipe est inévitable.

6. La communication d’entreprise

Dans une organisation, rien ne fonctionne sans communication. La communication écrite (en particulier, la rédaction de courriels) et la communication verbale sont des compétences essentielles à maîtriser. Une bonne communication est la clé de la sécurisation des nouvelles entreprises et de la croissance des entreprises établies.

La communication doit également être fluide au sein de l’équipe et entre les équipes. Le rôle du chef d’équipe/manager devient alors primordial, car il lui incombe d’agir comme canal central de communication. Le chef d’équipe est également censé fournir un encadrement et une formation en matière de communication efficace à l’ensemble de l’équipe. Dans des domaines tels que les ventes, le marketing et le soutien à la clientèle, le rôle des compétences en matière de communication est primordial.

Comment améliorer les compétences en matière de management ?

Oui, il existe des moyens de renforcer vos compétences en matière de management ! Voici quelques étapes précises que vous pouvez suivre pour améliorer vos principales compétences afin de vous aider à gérer efficacement votre travail et votre entreprise.

1. Participer à des événements, des compétitions et des sports

La participation à des activités extrascolaires développe énormément vos compétences relationnelles. Vous pouvez participer à des débats et des discussions de groupe pour améliorer vos compétences en communication, ou participer activement à des sports pour renforcer votre leadership, vos compétences d’équipe et votre coordination.

Grâce à ces activités, vous pourrez développer vos compétences interpersonnelles, vos compétences de management et votre esprit d’équipe. Vous aurez également l’occasion de faire l’expérience d’une saine concurrence et d’apprivoiser la concurrence réelle qui s’exerce au niveau de l’entreprise.

2. Participer à des réunions de management ou organiser des événements

Il y a beaucoup à apprendre du processus de management des événements. De nombreuses compétences peuvent être perfectionnées, notamment en matière de coordination, de communication, de travail d’équipe et de leadership en faisant partie des réunions de management. En outre, on apprend également à gérer les finances et à respecter les délais. Vous pouvez même envisager d’organiser des événements, personnels ou professionnels, pour affiner vos compétences en matière d’organisation et de management.

3. Devenir bénévole

L’un des meilleurs moyens de développer les compétences en matière de leadership, de communication et d’organisation est de s’engager dans un service volontaire auprès d’organisations à but non lucratif ou de groupes engagés dans des activités sociales constructives. Non seulement vous avez accès à un travail au niveau organisationnel, mais cela se reflète également sur votre CV et y ajoute des points.

4. Travail à temps partiel et stages

Vous pouvez accélérer le développement de vos compétences professionnelles même pendant vos études en vous inscrivant pour un travail à temps partiel. Vous serez ainsi exposé à la vie professionnelle en plus de vos études. Il existe également des possibilités de stage pour les nouveaux arrivants, dans le cadre desquelles vous serez non seulement formé à un emploi, mais pourrez également faire l’expérience du fonctionnement et de l’organisation d’une entreprise.

5. Certifications professionnelles

De nos jours, de nombreux cours de compétences non techniques et de management sont disponibles sur des portails en ligne tels que Coursera, Udemy, Alison, etc. Le fait de posséder une certification professionnelle permet non seulement d’améliorer vos performances, mais sert également de point de repère dans votre CV.

6. Auto-évaluation périodique

Vous avez peut-être acquis de grandes compétences, mais il est nécessaire de les mettre à jour et de vous assurer que vous utilisez vos compétences de management au maximum. Une façon d’y parvenir est de garder un œil sur vous-même. Par exemple, vous pouvez prendre une heure par semaine pour réfléchir à vos propres performances, individuellement et en équipe. Vous devez identifier vos lacunes ainsi que vos points forts et travailler à une amélioration constante.

Des moyens intelligents d’indiquer ses compétences en matière de management dans un CV
Vous souhaitez sans doute faire appel à une vingtaine de compétences sous le sous-titre “Compétences en management” de votre CV. Cependant, cela ne vous aidera pas du tout. Vous savez pourquoi ? Parce que des milliers de CV comportent une liste de compétences similaire.

Ce que vous devez faire, c’est

Assurez-vous que votre CV se distingue et que vos compétences en matière de management y sont réellement reflétées, au lieu de n’en être qu’une entrée.

Pour cela, vous devez représenter vos compétences en matière de management d’une manière particulière. Voici quelques conseils utiles.

1. Ne mentionnez que quelques compétences : Ne sélectionnez que quelques compétences à mettre en évidence dans votre CV, plutôt que de mentionner toutes les compétences de management que vous connaissez.

2. Choisissez les bonnes compétences : N’écrivez que les compétences que vous maîtrisez vraiment. Si vous indiquez trop de compétences, vous risquez d’être immédiatement rejeté car les responsables du recrutement sont intéressés par les employés qui maîtrisent un ensemble de compétences particulier.

3. 3. Donnez des exemples : Plutôt que de se contenter d’indiquer la compétence, par exemple “Leadership” ou “Compétences de communication efficace”, il est préférable de donner des exemples tirés de votre vie professionnelle. Par exemple,

  • Mentionnez les grands projets que vous avez traités
  • Tout dépannage spécifique que vous avez pu faire
  • Formation que vous auriez pu donner, etc.

4. Incluez les certifications basées sur les compétences : Vous pouvez également inclure toute formation spécialisée, cours en ligne ou certification que vous avez pu suivre pour acquérir ces compétences. Vous pouvez par exemple ajouter un séminaire sur les compétences en matière de leadership ou un cours sur les compétences non techniques de base.

5. Inscrivez les réalisations passées : Mentionnez vos réalisations pour démontrer vos compétences. Par exemple, pour préciser votre mentalité axée sur les résultats et la constitution d’une équipe, vous pouvez indiquer vos antécédents : Sous mon mandat de {chef d’équipe}, le chiffre d’affaires total de notre équipe est passé de {20 % à 45 % au cours de l’année écoulée}. Cela semble beaucoup plus efficace pour la personne qui présélectionne votre CV, et vous aurez plus de chances d’être sélectionné.

N’oubliez pas cela,

En fin de compte, les responsables du recrutement mettent l’accent sur “l’action plutôt que sur les mots”.

Vous êtes sûr d’être interrogé lors de l’entretien d’embauche sur les compétences que vous avez mises dans votre CV. N’écrivez donc que les compétences pour lesquelles vous avez des exemples pertinents à présenter afin de faire la meilleure impression possible sur l’équipe de recrutement.