Conseils pour financer un investissement locatif

Emploi - Formation - Carrière

Acheter pour louer est un projet qui intéresse de plus en plus de français. C’est à long terme, le marché est très recherché et le prix de l’immobilier et de la location ne cesse d’augmenter. Le petit inconvénient est sans doute le financement, car c’est un achat immobilier comme les autres.

Le choix du financement et la défiscalisation

Comment financer votre achat ?

Lorsque vous investissez dans le locatif, l’élément principal est l’argent pour l’achat. Le choix est limité, voici nos solutions :

  • Acquérir avec votre épargne que vous avez fait fructifier pendant des années
  • Faire un prêt pour un investir dans un bien immobilier
  • Monter une affaire et faire appel à un investisseur : le cas par exemple pour des biens immobiliers de type résidence de services.

Quels sont les avantages fiscaux ?

Ce n’est pas un secret, l’État encourage l’investissement locatif que ce soir par les professionnels ou pour une LMNP. Cette approche offre plusieurs avantages pour l’État, la communauté et l’acquéreur et les avantages en fiscalité sont non négligeables.

  • La loi Pinel, permettant une réduction d’impôts de 21% sur 12 ans.
  • La loi Censi-Bouvard pour l’immobilier locatif en résidence de services avec une réduction d’impôts de 11%.
  • La loi Marlaux pour une habitation patrimoniale.

Consultant investissement immobilier Comment obtenir le financement ?

Pour ceux qui ont le privilège d’épargner pour investir, nul besoin de faire un prêt. Mais ce cas est rare. La majorité des acquisitions immobilières nécessitent un prêt. Vous pouvez le faire vous-même, mais pour avoir toutes les chances de votre côté, faites appel à un courtier, à un cabinet de conseil ou à un consultant. Ces experts vous offriront des expertises personnalisées, car chaque cas est différent. Sur https://www.carre-investisseur.fr/ vous aurez plus d’informations si vous êtes à la recherche de conseils en gestion, en placement, en gestion privée, en revente ou pour un consultant investissement immobilier.

Quel immobilier acquérir et quel type de location proposée ?

Le choix de l’immo

Si la plupart du temps investir pour louer concerne surtout les habitations comme les appartements ou les maisons, sachez qu’il en existe d’autres. Vous pouvez diversifier vos financements immobiliers ou choisir la location avec la plus de plus-value. À part les habitations pour résidence principale, il y a aussi les locaux commerciaux, les bureaux, les résidences de services et les parkings. Il faut savoir que chaque type de bien a ses spécificités en terme de rentabilité et de type de contrat de bail.

Le type de location

Il existe plusieurs types de location selon le type d’usage, les caractéristiques du logement et la destination :

  • La location meublée
  • La location non meublée
  • La location saisonnière
  • La location de local commercial
  • La location de bureaux
  • La location pour étudiant
  • Etc.

Investir autrement

La situation la plus classique dans un investissement immobilier est de constituer son patrimoine privé en vue d’une location. Ceci concerne la majorité des cas, c’est-à-dire acheter un bien pour la location. Mais il est tout à fait possible de faire autrement. La SCPI est une alternative.

SCPI : c’est quoi ?

C’est le fait d’investir des parts dans une société civile de placement immobilier. Il y a plusieurs épargnants dans un ou plusieurs immeubles. L’un des avantages est de pouvoir investir dans des immobiliers comme des centres commerciaux, des hôtels, etc. Un excellent projet pour constituer un patrimoine financier et une trésorerie bien solide. Ce n’est pas tout, la SCPI offre d’autres avantages :

  • Vous n’êtes pas obligés d’investir des milliers d’euros. Vous pouvez commencer par quelques centaines et augmenter lorsque vous en aurez plus.
  • Le risque est mutualisé, car tout est divisé entre les investisseurs.
  • La gestion du bien revient à la société de gestion, qui s’occupe entre autres du conseil de gestion.
  • La fiscalité est avantageuse et vous n’aurez pas à vous en occuper, car tout repose encore une fois sur la société de gestion.

2